Troubles inflammatoires: les prévenir et les soulager par des moyens naturels - Valérie Germain, Naturopathe à Toulouse
7014
post-template-default,single,single-post,postid-7014,single-format-standard,wp-custom-logo,theme-homa,edgt-cpt-2.0.1,mikado-core-2.0.1,woocommerce-no-js,ajax_fade,page_not_loaded,,homa child-child-ver-2.0.0,homa-ver-3.1, vertical_menu_with_scroll,smooth_scroll,fade_push_text_top,paspartu_enabled,paspartu_on_top_fixed,paspartu_on_bottom_fixed,paspartu_border_on_edges,woocommerce_installed,blog_installed,wpb-js-composer js-comp-ver-6.0.5,vc_responsive
décrire l'inflammation

Troubles inflammatoires: les prévenir et les soulager par des moyens naturels

Arthrite, tendinite, lumbago, névrite, cystite, bronchite, sinusite, gastrite, acné, diverticulite, MICI, rhume des foins….

La liste est longue de toutes les maladies inflammatoires qui affectent nombre d’entre nous.

Survenant soudainement à la suite d’un choc, une infection, une agression physique ou chimique, l’inflammation est une réaction normale du corps permettant de se défendre. Mais lorsqu’elle s’emballe, les symptômes deviennent gênants et nous pouvons alors nous aider des moyens naturels qu’offre la naturopathie pour les diminuer. Lorsque cela devient chronique, c’est une approche holistique qui est appropriée. Elle va permette de remonter à la cause (ou aux causes) de ces troubles.

A travers cet article, je vous explique tout ça et pour commencer :

Qu’est que l’inflammation ?

Comme je le disais plus haut, c’est un processus naturel de défense de notre corps. Il se caractérise par l’apparition de 4 signes : rubor, calor, tumor, dolor (rougeur, chaleur, tuméfaction, douleur).

Il peut s’agir d’une inflammation aiguë qui va être transitoire et participer à l’autoguérisson. Dans ce cas, l’aromathérapie aura toute sa place en limitant l’inflammation, diminuant la douleur par exemple.

Mais bien souvent l’inflammation est chronique tel un feu latent toujours avec des braises qui au moindre souffle vont reflambées…. Une nouvelle agression du corps, un aliment toxique, une contrariété, un gros stress et c’est reparti.

Au centre des mécanismes de l’inflammation, se trouve un médiateur chimique (produit par nos cellules qui va agir comme messager) : c’est le NF-kappaB.

On le retrouve acteur dans toutes les maladies inflammatoires et le réguler va donc être essentiel.

Comment agir?

C’est là ou l’alimentation et l’hygiène de vie (gérer son stress, son sommeil…), la micronutrition, la nutrition fonctionnelle et la phytothérapie vont agir. Comment?

En limitant les sources qui maintiennent l’inflammation et en régulant le processus d’inflammation (cascade enzymatique avec au centre le NF-kappaB).

Nous verrons dans un prochain article quelques clés de l’alimentation anti-inflammatoire et décrirons une plante précieuse contre l’inflammation: le curcuma.

Bien, nous avons tenter de supprimer les agresseurs (alimentation et hygiène de vie), contrôler l’inflammation ( compléments alimentaires) maintenant l’importance est de revenir à la cause pour éviter la répétition.

L’approche centrée sur la personne va permette de remonter aux racines de la « mal-a-dit ».

Pour cela, mon accompagnement par l’écoute active et mes outils de santé humaniste vont vous amener à mettre des mots sur vos maux et à vous aider à sortir de vos schémas répétitifs.

Dans un prochain article, je vous parlerai des moyens naturels à utiliser pour calmer l’inflammation: aromathérapie, gemmothérapie, phytothérapie et alimentation anti-inflammatoire.