Se réveiller après une bonne nuit de sommeil ? - Valérie Germain, Naturopathe à Toulouse
7057
post-template-default,single,single-post,postid-7057,single-format-standard,wp-custom-logo,theme-homa,edgt-cpt-2.0.1,mikado-core-2.0.1,woocommerce-no-js,ajax_fade,page_not_loaded,,homa child-child-ver-2.0.0,homa-ver-3.1, vertical_menu_with_scroll,smooth_scroll,fade_push_text_top,paspartu_enabled,paspartu_on_top_fixed,paspartu_on_bottom_fixed,paspartu_border_on_edges,woocommerce_installed,blog_installed,wpb-js-composer js-comp-ver-6.0.5,vc_responsive
bon sommeil

Se réveiller après une bonne nuit de sommeil ?

Ah que cela fait du bien de se réveiller après une bonne nuit de sommeil, on peut alors voir le lever de soleil et s’en émerveiller, se réveiller du bon pied, être en forme pour une belle journée qui s’annonce….

Oui mais parceque vos matins ne se passent pas toujours comme ça, voici un article qui peut vous être utile.

Je rencontre beaucoup de personnes dans mon cabinet qui m’exposent leurs problèmes de sommeil : insomnies, difficulté d’endormissement, réveils nocturnes fréquents, réveil aux aurores…

Cela engendre un manque de sommeil qui se répercute sur la journée : moindres vitalité et motivation, coup de pompe et à long terme, des perturbations qui engendrent des dysfonctionnements du corps (perturbation du métabolisme et prise de poids), et de l’esprit (sensibilité accrue, baisse de moral, anxiété, déprime…). D’ailleurs, cette année 2020 a été particulièrement dure psychologiquement. Et les problèmes de sommeil se sont accrus.

Dans cet article, je vous donne des pistes pour vous aider à sortir de cet état grâce à des méthodes naturelles. Bien sûr, cela est complémentaire d’un rendez-vous chez votre médecin. Certains troubles comme l’apnée du sommeil ou le syndrome des jambes sans repos doivent être diagnostiqués et traités.

Nos besoins de sommeil : d’abord s’observer pour mieux se connaître :

Nous avons tous des besoins de sommeil différents. Ils peuvent évoluer au cours de notre vie. Cependant il y a de grandes tendances : certains seront des lève-tôt, d’autres des couche-tard.Il est important de respecter ce rythme sans aller dans l’excès. L’idéal serait de respecter son sommeil naturel et de dormir ainsi le temps qui nous est nécessaire (petits et gros dormeurs).

Pour cela, il est important d’écouter son corps. Se coucher dès les premiers signes de fatigue. Bâillement, picotement des yeux, envie de se blottir sous la couette par exemple sont des appels pour se coucher … Tout comme pour le lever, je n’ai pas besoin d’attendre le réveil, dès que je m’éveille je me lève.  

Les plantes du sommeil, une aide précieuse :

Les plantes du sommeil peuvent être consommées sous forme de tisane le soir. Elles peuvent être prises sous forme de compléments alimentaires soit liquide (EPS, Quantis), soit en gélules. On peut les combiner entre elles pour encore plus d’efficacité.

Elles possèdent toutes des propriétés différentes. Il est important de savoir trouver la bonne plante compte tenu de son terrain et de sa propre vibration (propriétés énergétiques des plantes) pour qu’elle soit efficace chez vous.

Parce qu’elles sont nombreuses, je vous propose de me focaliser sur 5 plantes parmi les plus utilisées : l’aubépine, l’eschsoltzia, la mélisse, le tilleul et la valériane.

L’aubépine

L’aubépine a deux propriétés particulières : elle agit sur le système cardiovasculaire ce qui fait que cette plante est particulièrement adaptée aux personnes présentant des troubles au niveau du cœur et de la tension artérielle. On parle de somatisation cardiaque.

Cette plante a également une action sur l’anxiété. Elle a une action sédative, anxiolytique, elle diminue l’agressivité. De plus, elle diminue la température corporelle et de ce fait prépare à un meilleur sommeil.

Elle sera donc employée en priorité chez une personne ayant une fragilité du système cardiovasculaire (hypertension ou tachycardie par exemple).

L’eschsoltzia

L’eschsoltzia ou ou Pavot de Californie, est une plante qui possède plusieurs qualités :

  • hypnotique, elle maintient le sommeil pendant toute la nuit,
  • sédative, elle aide à l’endormissement
  • anxiolytique, elle agit sur un neurotransmetteur appelé le GABA
  • Action sur les muscles du système digestif, elle a également une action antalgique bienvenue en cas de crampes de l’estomac par exemple.

Ses principales propriétés sédatives hypnotiques et anxiolytiques en font une plante utile lors:

  • des difficultés d’endormissement,
  • des réveils nocturnes multiples,
  • de l’insomnie du petit matin.

Elle est utilisée à tous les âges de la vie :

  • chez les personnes âgées lorsque le sommeil est désorganisé,
  • chez les adultes lorsque le sommeil est non réparateur,
  • chez l’enfant en cas de cauchemars
  • en période de ménopause chez la femme (ou les troubles du sommeil peuvent apparaître).

La mélisse

La mélisse est particulièrement adaptée chez des personnes présentant des troubles digestifs associés à de l’anxiété ou une difficulté de gestion du stress.

Elle présente de nombreuses qualités :

Ses actions sédatives, hypnotiques et anxiolytiques en font une plante du sommeil par excellence. Elle aidera au lâcher prise au moment du coucher.

Elle possède de nombreuses propriétés en lien avec les troubles gastriques et intestinaux (ballonnements, douleurs digestives etc..). Retenons qu’elle sera adaptée en cas de somatisation digestive. Elle a une action antispasmodique qui sera utile également en cas de douleurs dues aux règles ou à des troubles urinaires.

 Le tilleul

Le tilleul a une action calmante, il stimule le GABA, un neuromédiateur relaxant.

Il est recommandé notamment sous forme de bourgeons de tilleul (gemmothérapie) pour son action sédative. On l’utilisera chez l’enfant qui a besoin de faire retomber la pression avant d’aller se coucher.

Il est particulièrement recommandé chez une personne présentant des troubles du système nerveux autonome. On parle de dystonie neurovégétative.

 Un gros mot pour parler d’un dérèglement du système nerveux autonome. C’est notre système nerveux échappant à notre volonté et qui va être influencé par nos émotions. Le stress et l’anxiété peuvent entraîner son dérèglement.  Ce système à 2 composantes : le système sympathique et le système parasympathique qui s’équilibrent l’un et l’autre. En caricaturant, avec le système sympathique, je suis en action physique et mentale, je turbine, avec le système para sympathique, je suis en phase de repos, mon corps se répare et se détoxique, il me permet de récupérer.

Lors d’une dystonie neurovégétative due au stress ou à l’anxiété, c’est le côté sympathique qui s’emballe. Je ne sais plus me reposer, mon mental est en ébullition et je coure partout.

Cet état entraîne de nombreux troubles physiques et psycho-émotionnels dont… les troubles du sommeil.

À noter que le tilleul a aussi des propriétés bénéfiques au niveau ORL, il peut être utilisé en cas de rhume, en cas d’excès de sécrétions des muqueuses et pour soulager l’irritation de la gorge.

La valériane

La valériane possède aussi des activités hypnotiques, sédatives et anxiolytiques. Ces 3 propriétés font que la valériane sera indiquée en cas d’anxiété, d’angoisse lors d’un stress chronique, lors d’une aide au sevrage de certains médicaments, ou en cas d’insomnies d’endormissement. Elle sera utilisée notamment chez les personnes présentant des tensions musculaires. Elle peut être utilisée en cas de torticolis, de lumbago etc… Autres symptômes qui apparaissent lors d’un stress chronique.

Si vous faites vous-même le choix entre ces différentes plantes, veuillez à vous faire conseiller par une personne compétente surtout si vous prenez un traitement médicamenteux ou si votre état physiologique est particulier  (grossesse, allaitement etc…). L’aubépine et la valériane présentent des contre-indications.

Lors de mes consultations, je préconise un mélange de ces différentes plantes en fonction de chaque personne. Je peux également associer ces plantes recommandées pour les troubles du sommeil à d’autres plantes recommandées pour traiter le stress. Ainsi je pourrais les associer à des plantes « de l’adaptation au stress » comme la rhodiole ou l’éleuthérocoque ou encore le griffonia plante associée à un neurotransmetteur, la sérotonine (dite l’hormone du bonheur).

Lorsqu’il s’agit de troubles du sommeil temporaires, ces plantes vont aider à retrouver son sommeil.

Lorsque les troubles sont installés, il est nécessaire d’aller voir les causes de cette difficulté. Pour cela, la consultation permet de faire le tour de vos habitudes de vie et de vous donner des conseils pour modifier des comportements qui défavorisent le sommeil ( prendre rdv c’est ici). Elle permet également d’aller identifier les causes émotionnelles souvent profondes et de sortir de ce schéma (comment se déroule la séance émotionnelle?).

Alors si vous lisez cet article et qu’il est l’heure pour vous de vous coucher, je vous souhaite une bonne nuit !